• Ces fameuses recettes choco-truffes bio


    Après des demandes répétées, je vous livre enfin cette recette non seulement…

    Délicieuse
    Rapide à faire
    Pratique à partager
    …Mais surtout bourrée de produits sains
    Ces truffes feront scintiller vos papilles sans vous faire « culpabiliser » (comme disent les journaux féminins), car c’est « Le dessert gourmand le plus innocent au monde ! »

    Ingrédients simples et innocents

    1 cuillerée à soupe de cacao en poudre (sans sucre)
    10 dattes trempées dans l’eau chaude pendant 30 minutes
    2 cuillerées à soupe de purée d’amandes – facile à faire vous-même en hachant des amandes entières dans un moulin à café.
    De la noix de coco râpée
    1 cuillerée à soupe d’huile vierge de coco
    1 pincée de sel
    Tous ces ingrédients de base sont faciles à acheter bio.

    Recette en deux étapes

    Mixez le tout ensemble, sauf la noix de coco râpée. Le mieux est d’utiliser un robot mixeur.
    Une fois la pâte homogène, formez de petites truffes que vous roulerez dans la noix de coco râpée – comme une panure.

     

    Pas de cuisson

    Les truffes sont prêtes !

    L’avantage de sauter la cuisson, c’est que les nutriments restent intacts plus longtemps.

    Rassasiantes et concentrées en énergie

    Ces truffes sont pleines de bonnes graisses (noix de coco et amandes) et de fibres (dans les dattes).

    Les acides gras à chaîne moyenne de la noix de coco assurent le fonctionnement optimal de votre cerveau et ralentissent le déclin cognitif [1] (Maladie d’Alzheimer [2]).
    Les graisses sont rassasiantes. Vous ne serez pas tenté d’en manger plus d’une ou deux. C’est un des rares desserts qui vous donne un coup de pouce pour perdre du poids [3].
    Les acides gras à chaîne moyenne de la noix de coco vont droit dans votre foie et sont métabolisées pour produire de l’énergie. Votre corps a du mal à les stocker dans vos réserves de gras (cuisses, fesses, ventre, bras, poitrine).
    Les dattes vous apportent une énergie immédiate pour faire travailler vos muscles.
    Les dattes sont très riches en fibres qui régulent votre transit intestinal [4].
    C’est un dessert parfait pour les personnes dynamiques qui ont besoin de toutes leurs capacités mentales et physiques.

    Mon conseil : réservez les truffes au réfrigérateur. Elles seront plus fermes sous la dent.

    Bien à vous,

    Eric Müller

    Pour en savoir plus :

    Ces fameuses choco-truffes bio (recette de ma femme)

  • Pour celles et ceux qui ne supportent pas les moustiques

  • Voici pourquoi on nomme le sucre : La Mort Blanche

    Voici pourquoi on nomme le sucre: La Mort Blanche

    Aussi bon qu’il soit, le sucre n’est PAS notre ami. Vous pouvez « le ressentir » comme un ami quand il vous réconforte (en raison de l’afflux de béta-endorphine dans votre cerveau), mais le sucre est vraiment votre ENNEMI. La vérité est que la consommation régulière d’aliments sucrés est une des pires choses que vous puissiez faire pour votre santé. La recherche scientifique moderne nous a montré, sans l’ombre d’un doute, que le sucre dans votre nourriture (dans toutes ses innombrables formes) produit un effet dévastateur sur votre santé.

    Jetez un coup d’œil aux tendances de consommation de sucre des 300 dernières années:

    • En 1700, la consommation moyenne par personne est d’environ 2 kg de sucre par an.
    • En 1800, la consommation moyenne par personne est d’environ 9 kg de sucre par an.
    • En 1900, la consommation individuelle était montée à 45 kg de sucre par an.
    • En 2012, plus de 50 % de tous les Américains consomment plus de 100 g de sucre par jour — soit plus de 81 kg de sucre par an!

    En 1890, seulement 3 personnes sur 100,000 avaient le diabète. En 2012, presque 8,000 personnes sur 100,000 ont été diagnostiquées avec le diabète!

    La « ruée sur le sucre » a atteint nos enfants. Les enfants américains consomment ENVIRON 10 FOIS plus de sucre qu’en 1900, surtout sous forme sirop de maïs à haute teneur en fructose (HFCS), qui est la plus grande source de calories de l’Américain moyen! Extrêmement addictifs les HFCS contiennent du fructose et du glucose, mais ils ne sont pas liés entre eux (comme ils le sont dans le sucre de table) donc le corps n’a pas besoin de le décomposer. Donc, le fructose est absorbé immédiatement, en allant directement au foie, qui le transforme en GRAISSE (VLDL et triglycérides).

    Selon le Dr Joseph Mercola:

    « Le fructose dupe aussi le corps dans sa capacité à prendre du poids en trompant votremétabolisme (il inhibe le système de contrôle de l’appétit). Le fructose ne stimule pas convenablement l’insuline, qui en retour ne supprime pas la ghréline (« l’hormone de la faim ») et ne stimule pas la leptine (« l’hormone de la satiété »), de ces deux phénomènes il résulte que vous mangez plus et développez une résistance à l’insuline. » Ce processus réprime aussi le système immunitaire.

    Mais ce n’est pas parce que parce que vous évitez les HFCS que vous êtes dans le juste. La consommation excessive de TOUS les sucres traités a pour résultat la compromission de la fonction immunitaire (en diminuant la capacité des leucocytes à détruire des bactéries), l’obésité et le diabète.

    Et si cela ne suffit pas, mettez-vous dans la tête que le sucre est EXTRÊMEMENT addictif! C’est vrai! Le Dr Serge Ahmed de Bordeaux a travaillé avec les rats et leur a donné le choix entre la cocaïne et le sucre. Devinez lequel a gagné, maintes et maintes fois?

    C’est juste … le sucre:  la mort blanche !

    Il se trouve que le goût doux de sucre est plus gratifiant que la cocaïne.

    Vous voyez, le sucre produit la dopamine – un produit chimique qui provoque du bonheur du bien-être – dans le cerveau. Les gens deviennent addicts au sucre, par le fait qu’ils en ont besoin pour se sentir « normaux » et ils subissent « le manque » s’ils suppriment le sucre de leurs régimes. S’ils subissent « un sevrage brutal » de quelques jours, leur cerveau commencera à produire la dopamine tout seul, mais la gêne provoquée par le sevrage laisse beaucoup de « drogués de sucre » piégés par leur addiction.

    Le sucre est aussi la nourriture préférée du cancer, en raison du mécanisme respiratoire anaérobique relevé dansTOUTES les cellules cancéreuses. Et comme la moitié du sucre blanc aux États-Unis vient des betteraves à sucre, vous devriez vous souvenir que la plupart des betteraves sont maintenant génétiquement modifiées. C’est une autre raison de rester en dehors de la « Mort Blanche » n’est-ce pas?

    Je recommande personnellement que vous évitiez le sucre blanc, le sucre brun, l’agave et tous les édulcorants artificiels tels que l’aspartame/AminoSweet, le sucralose et la saccharine. Si vous aimez les sucreries, il est préférable de prendre de la stévia pure à 100%, du xylitol, du miel cru, du pur sirop d’érable, de la mélasse et du sucre de coco. En conclusion: Si vous voulez être en bonne santé, vous DEVEZ prendre le contrôle de votre consommation de sucre pour qu’il ne prenne pas le contrôle sur vous.

    En finir avec la confusion sur la mort blanche 

    On confond facilement les différents sucres et les édulcorants, dont voici une vue d’ensemble:

      • Saccharide = sucre
      • Le glucose (alias « le dextrose » ou « le sucre de raisins »), galactose (« le sucre de lait ») et fructose (« le sucre de fruit ») et tous « les monosaccharides » (c.-à-d. les molécules de sucre simples), connus comme les « sucres simples.  » La première différence entre eux est la façon dont votre corps les transforme par métabolisme.
      • Le glucose est la forme d’énergie conçue pour vous maintenir en forme. Chaque cellule dans votre corps utilise du glucose pour produire de l’énergie.
      • De grandes quantités de fructose sont très nuisibles au corps s’il n’est pas brûlé immédiatement pour produire de l’énergie parce qu’il va directement au foie où il est transformé en triglycérides (les graisses). L’excès de triglycérides augmente la résistance à l’insuline (et la production d’insuline), en contribuant ainsi au diabète à d’une manière « dérobée ».
      • Les sucres simples peuvent se combiner pour former des sucres plus complexes, comme le saccharose (« le sucre de table ») qui est un « disaccharide » composé de 50 % de glucose et 50 % de fructose.
      • Le sucre blanc « raffiné » (le saccharose pur) est lavé dans une solution de sirop, puis avec de l’eau chaude, clarifiée (en général chimiquement) pour enlever les impuretés, décoloré, concentré, fait évaporé, refait bouillir jusqu’à la formation de cristaux, centrifugé de nouveau pour se séparer, ensuite séché. De ce fait, tout ce qui restait de « bienfait naturel » et de « valeur nutritive » ont complètement disparu! À vrai dire, le sucre blanc devrait être considéré comme un « produit industriel », plutôt qu’un « aliment ».
      • « Le sucre brun » est du sucre blanc mélangé avec de la mélasse.
      • Le sucre « cru » n’est pas vraiment cru — on l’a fait cuire et la plupart des minéraux et des vitamines s’en sont allés. Mais c’est probablement un peu mieux que le sucre blanc raffiné parce qu’il a conservé un peu de mélasse.
      • L’Aspartame ou AminoSweet est une mort-aux-rats neurotoxique… inutile d’en dire plus? L’aspartame se retrouve dans de nombreux produits pharmaceutiques, plats préparés, même salés, produits « light », dentifrices, etc.
      • Le Splenda (sucralose) n’est pas un sucre, en dépit de son slogan marketing mensonger, « fait à base de sucre ». C’est un édulcorant artificiel chloré identique à l’aspartame, bien que pas tout à fait aussi malfaisant.
    • Le miel est environ 50% fructose, mais au naturel (pur et non pasteurisé) cette forme offre beaucoup d’avantages pour la santé. Le mieux est d’acheter du miel local et non pasteurisé.
    • La stévia est une plante extrêmement douce tirée de la feuille de la plante sud-américaine, la stévia, qui est parfaitement saine (dans sa forme naturelle). la stévia verte est la plante entière, alors que la stévia blanche est traitée et peut souvent contenir d’autres ingrédients comme des arômes naturels ou du dextrose – une forme de sucre. La stévia verte à 100% à l’état naturel est ce qui va vous convenir.
    • Le nectar d’agave est fait à partir de la plante d’agave, qui est un cactus. Ce qui semble naturel, n’est-ce pas? Comme le sirop d’érable d’un arbre ou le miel d’une ruche. Seulement c’est faux. L’agave est HAUTEMENT traité pendant que le produit fini ne ressemble pas même de loin à la plante d’agave originale. En outre, l’agave est environ 80% fructose (beaucoup plus élevé que le miel et le sirop d’érable).
    • Le HFCS – le sirop de maïs à haute teneur en fructose – contient 55% fructose et 45% de glucose. Il est surtout génétiquement modifié. Abstenez-vous!
    • Le rapadura est du pur jus extrait de la canne à sucre (utilisant une presse), qui est ensuite évaporé à basse température, remué avec les pagaies, puis répandu sur le sol pour produire du sucre granuleux. Il n’a pas été cuit à hautes températures ou étendu pour le transformer en cristaux et la mélasse reste dans le sucre. « Sucanat » est le nom de la marque des États-Unis pour Rapadura.
    • Le sucre de coco est fait de la sève saturée d’eau douce qui tombe goutte à goutte des bourgeons de fleurs coupées du cocotier. Il a un index glycémique (IG) bas et est riche en acides aminés. Il contient en général moins de 10% de fructose, le saccharose étant la composante principale.
    • Le xylitol est un édulcorant connu comme un « alcool de sucre » (ou polyol). Les alcools ne sont pas des sucres, ni des alcools – ils sont des hydrates de carbone (avec les structures qui arrivent à ressembler à du sucre et à de l’alcool). Le Xylitol est extrait de la cellulose de bouleau. À la différence du sucre, le Xylitol est absorbé lentement, ne provoque pas une augmentation rapide de la glycémie et n’exige pas une réponse immédiate de l’insuline pour être transformé par le métabolisme. De plus, beaucoup d’études ont montré qu’il aide en fait à prévenir des caries dentaires, les infections des oreilles et il parait évident qu’il aide à prévenir la gingivite parce que le Xylitol est un antibactérien.

    Sources:
    The Truth About Cancer
    Association Cancer & Métabolisme

  • Ça tombe bien, il est plus facile de manger cru pendant la belle saison !

  • Qui veut perdre des kilos avant l’été ?

    NEO-NUTRITION : LA LETTRE DE LA NUTRITHERAPIE

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Tout le monde vous propose de perdre du poids rapidement.

    Seulement, la plupart des conseils consistent à vous demander de vous priver de quelque chose. Et vous risquez de perdre toute joie de vivre.

    Sans volonté de fer, il vous sera impossible de tenir vos (bonnes) résolutions.

    C’est pourquoi je vous propose un programme simple en trois étapes pour :

    Réduire votre appétit sans que vous ayez à y penser

    Réduire votre poids sans vous affamer

    Améliorer votre santé globale

    L’efficacité de ces conseils a été observée lors d’études scientifiques à grande échelle dont les références sont indiquées en notes en bas de l’article.

    Etape 1 : arrêtez le sucre et les féculents

    L’étape la plus importante est de réduire votre consommation de sucre et de féculents (glucides) – pains, pâtes, pommes de terre, céréales du petit-déjeuner.

    L’objectif est de ne plus manger que 20 à 50 g de glucides par jour.

    Les aliments riches en glucides stimulent votre sécrétion d’insuline. Or l’insuline est l’hormone qui ordonne à votre corps de stocker vos aliments sous forme de graisses (dans le ventre, les cuisses et les fesses).

    Si votre sécrétion d’insuline baisse, vos stocks de graisse brûleront plus facilement. Plutôt que de consommer du carburant-glucides, votre corps va se mettre – spontanément – à utiliser du carburant-graisses, ce qui diminuera vos réserves.

    L’énorme avantage du carburant-graisses est que vous êtes moins tributaire des petites faims pendant la journée.

    En plus de perdre du poids, vous serez donc plus concentré sur votre tâche et plus efficace au travail. Votre humeur sera plus stable, plus positive, et vous sentirez moins d’énervement à l’approche des repas.

    Mais il y a un autre avantage à réduire votre production d’insuline : votre corps va pouvoir se débarrasser de vos stocks inutiles d’eau [1] et de sel [2]. Les personnes qui produisent moins d’insuline ont aussi l’air moins « bouffies ». Leur corps est plus ferme, leur peau plus tendue.

    Il n’est pas rare de perdre 5 kilos (ou plus) dès la première semaine d’un régime pauvre en sucre et en glucides. Mais attention, cette perte correspondra donc aussi en partie à une perte d’eau, et pas exclusivement à une perte de gras.

    Etape 2 : mangez des protéines, des graisses et des légumes

    Chacun de vos repas devrait inclure des protéines, des graisses et des légumes pauvres en glucides.

    Protéines : les meilleures sources de protéines sont les œufs bio ou enrichis en oméga-3, les fruits de mer, les crustacés, les petits poissons, la volaille, l’agneau, le porc, le bœuf.

    Les études ont montré qu’un régime riche en protéines [3] :

    Donne une impression de satiété si forte que, sans y penser, vous mangerez en moyenne 441 calories en moins par jour. Pour rappel, les besoins caloriques d’une personne peu active tournent autour de 2000 calories par jour [4].

    Réduit les pensées sur la nourriture. Les personnes qui suivent un régime riche en protéines pensent 60 % moins souvent à manger [6]. Vous serez donc libéré des rêves de tartines de Nutella, de chips et de hamburgers.

    Vous aurez moitié moins envie de grignoter le soir.

    Cela paraît fou, mais manger plus de protéines donne de l’énergie à vos cellules.

    Manger 50 g de protéines en plus par jour vous fera aussi dépenser 100 calories [5], autant que 23 minutes de vélo [6]. C’est donc aussi un moyen d’être moins fatigué pendant un régime amincissant.

    Graisses : les meilleures sources de bonnes graisses sont l’huile d’olive et de colza (pour assaisonner) et l’huile de noix de coco (pour cuire), enfin les huiles de poisson dans les petits poissons gras (sardines, anchois, harengs, maquereaux).

    Ces graisses vous procurent un sentiment de satiété pour plusieurs heures.

    Si vous travaillez plus avec votre cerveau qu’avec votre corps, vous devez savoir que ces graisses serviront surtout à faire fonctionner votre cerveau.

    Ne croyez pas ceux qui vous diront que manger gras rend gros, aggrave votre cholestérol et votre risque de maladies du cœur. Cette hypothèse a été invalidée par la science il y a bien longtemps. L’effet de toutes les graisses n’est pas le même sur votre santé et les problèmes de cœur sont surtout fréquents chez les personnes qui mangent beaucoup de sucre et de féculents. Voilà les ennemis.

    Les études ont montré qu’un régime pauvre en glucides réduit votre taux de sucre sanguin [7], ce qui réduit votre risque de diabète de type 2.

    Un régime pauvre en glucides fait aussi baisser votre niveau de cholestérol (LDL) [8] et de triglycérides [9] [10]. Enfin, il rééquilibre votre pression sanguine pour une bonne santé du cœur [11].

    Légumes pauvres en glucides : le brocoli, le chou-fleur, et tous les autres choux, l’épinard, les blettes, la salade verte, le céleri, le concombre, la courgette, l’aubergine…

    N’ayez pas peur de remplir votre assiette de ces légumes. Vous pouvez en manger à volonté. Ils sont riches en fibres, en minéraux, en vitamines (si vous les mangez crus ou cuits à la vapeur).

    En revanche, n’essayez pas de faire un régime à la fois pauvre en glucides et en graisses, et de ne manger que des protéines. Car vous avez presque la garantie de craquer. C’est trop dur.

    Si vous vous en tenez à ces recommandations, vous ne serez même pas obligé de compter vos calories de manière obsessionnelle. Bien sûr, une petite attention à ce paramètre reste nécessaire, et pour cela je peux vous recommander ce calculateur de calories.

    Etape 3 : faites du sport 3 fois par semaine

    L’exercice physique n’est pas indispensable pour perdre du poids avec cette méthode, mais c’est un bonus intéressant.

    Vous pouvez faire des séances courtes trois fois par semaine : s’échauffer, soulever de petits poids, s’étirer. Vous pouvez aussi nager ou marcher.

    L’activité physique empêche votre métabolisme de ralentir. Vous brûlez donc autant des calories que possible, ce qui a pour conséquence de vous faire perdre du poids.

    Les études ont montré qu’en suivant ces conseils, vous devriez perdre deux à trois fois plus qu’en vous forçant à ne manger que des plats pauvres en matière grasse [12] [13].

    Bien à vous,

    Eric Müller

    PS : merci à Kris Gunnars et au travail de l’équipe de Authority Nutrition, sur lequel je me suis appuyé pour rédiger cet article.

  • Les vertus des légumes

  • Benefits of Aloe

    Benefits Of Aloe

    Many people are unaware, but Aloe Vera can be consumed for internal health benefits or applied to the skin. Most people know about Aloe’s benefits for healing burns, but few know how beneficial it can be when taken internally.

    The aloe vera plant is amazing, and has many healing properties to it. You may already know that aloe vera gel can be very beneficial to the skin, helping with sunburn, insect bites, rashes, and cuts. The reason is because aloe vera has anti-fungal & anti-bacterial properties. It also helps with the regeneration of cells. So the application of aloe vera gel to the skin can greatly benefit common skin ailments and help in the healing process.

    Different Parts Of Aloe

    Aloe leaves produce two substances, gel & latex, which are used for medicines. Aloe gel is the clear, jelly-like substance found in the inner most part of the aloe plant leaf. Aloe latex comes from just under the plant’s skin and is often times yellowish in color and runny. Aloe latex is used mostly for constipation, whereas aloe gel is used for skin problems. However, supporters of alternative treatments claim aloe also boosts the immune system, alkalizes the blood pH and acts directly on abnormal cells, to prevent and help treat cancer.

    Aloe Gel

    Aloe gel is taken by mouth, and is commonly used for osteoarthritis, bowel diseases including ulcerative colitis, fever, itching and inflammation. It is also used for stomach ulcers, diabetes, asthma, and for treating some side effects of radiation treatment.

    Aloe Latex

    Aloe latex is usually taken for constipation. Less often it’s used for epilepsy, asthma, colds, bleeding, absence of menstrual periods, colitis, depression, diabetes, multiple sclerosis, hemorrhoids, varicose veins, bursitis, osteoarthritis, and glaucoma and other vision problems.

    Nutrient Content

    Aloe vera juice contains leaf pulp that is rich in natural nutrients and fiber. It’s a great source of vitamin B-12, especially for vegetarians and vegans, because that tends to be a vitamin that they lack in their diet. It is also rich in antioxidant vitamins A, C and E, which combat free radicals. It also contains healing properties that act as an anti-inflammatory in the body that can help reduce swelling, calm intestinal disorders such as Crohn’s disease and Irritable Bowel Syndrome, and even stabilize blood sugar.

    Health Benefits

    As stated above, most people use aloe gel topically as a remedy for skin conditions including burns, sunburn, frostbite, psoriasis, and cold sores. Some people also use aloe gel to help surgical wounds and bedsores heal faster. Certain chemicals in aloe gel seem to be able to increase circulation in the tiny blood vessels in the skin, as well as kill bacteria to fight or prevent infection.

    Aids Digestion

    Just as Aloe helps to heal and soothe the skin, it also has similar benefits on the lining of the digestive tract. A review published in the « British Journal of General Practice » notes that aloe vera decreases irritation and enhances healing and repair of ulcers in the stomach and intestines. Aloe vera juice helps decrease inflammation in irritable bowel syndrome, colitis and other inflammatory disorders of the gut. Aloe vera also can increase healthy bacteria in the intestines that aid digestion.

    Immune Benefits

    Research published in the « Journal of Environmental Science and Health » notes that aloe vera contains anti-bacterial, anti-viral and anti-fungal properties that aid the immune system to cleanse the body of toxins and invading pathogens. Additionally, aloe vera helps to balance the immune system, and reduces the effects of seasonal allergies, rheumatoid arthritis and other inflammatory immune disorders.

    Heart Benefits

    Taking aloe vera internally can help improve blood circulation in the body. A clinical study published in the medical journal « Angiology » reported that aloe vera may help decrease total fat levels in patients with high cholesterol. This helps to reduce fatty deposits and blood clots in the arteries of the heart and body. The research noted that patients with diabetes showed the highest improvement in cholesterol level.

    Help Treat Osteoarthritis

    Osteoarthritis (OA) is the most common joint disorder, which is due to aging and wear and tear on a joint, and it is believed that Aloe is a powerful remedy for reducing the symptoms of osteoarthritis. A report published by D. Cowan in the June 2010 edition of the British Journal of Community Nursing made the suggestion that an oral supplement may be able to aid in the treatment of chronic, non-cancerous pain, as well as provide treatment for osteoarthritis. According to the report, it was also hypothesized that the supplements could protect against the effects from non-steroidal drugs and reactions within the gastrointestinal tract.

    Other Benefits

    Aloe also benefits conditions like asthma, epilepsy, and diabetes as they can all be treated and improved upon by taking aloe orally. It also provides relief from fevers, colds, as well as helping to reduce itching. A review of studies also found it to be helpful when used as a mouthwash to prevent mouth ulcers in people undergoing cancer treatment. Many people are more dehydrated than they realize. Aloe vera is extremely hydrating, and holds off thirst that can cause symptoms of exhaustion, fatigue and hunger.

    Safety Concerns

    This well-known herbal remedy for the skin also has many benefits for internal healing, cleansing and repair when ingested as a nutritional drink. However, it must be used in moderation, as it can cause adverse side effects and reactions and should only be taken as directed. Do not consume aloe vera that is not made for internal, use and consult your doctor before self-medicating for any reason.

    Aloe latex taken orally may be unsafe for some in high doses, and should be avoided. Women who are pregnant should avoid taking aloe latex orally, as it may raise the risk of miscarriage and birth defects. People with hemorrhoids or kidney problems should not take aloe latex. Because aloe may affect blood sugar levels, people scheduled for surgery should not take aloe for at least two weeks prior to the scheduled date.

    Aloe latex should not be taken with other stimulant laxatives, medications and herbs to decrease blood sugar or decrease clotting of the blood, or water pills or herbs that can affect potassium levels.

    Dosage

    For internal use of aloe gel, 30 ml three times a day. Topically, apply the fresh gel as needed.

    Purchasing

    Look for fresh aloe plants, juices or gels that contain only the inner fillet of aloe and say on the label that it is anthraquinone or aloin (laxative) free, and lotions with the highest percentage of aloe gel.

  • 90% Of All Tobacco Is Full of Pesticides, Herbicides, and GMOs

     

    Tobacco has been cultivated as a cash crop in the USA for many decades. Because of its high revenue potential, tobacco growers often went the extra mile to ensure a good harvest. Toward that end, the growers eagerly embraced the latest and ‘greatest’ farming methods which kept pests and weeds at bay.

    This is where the problems began. Chemical fertilizers, pesticides, herbicides, fungicides, etc. have been sprayed on tobacco crops for as long as they’ve been available. This is because the tobacco plant seems to have a whole array of insects which like to feed on every part of it. An extraordinary number of insect pests are drawn to different parts of the growing plant at different parts of the growing cycle and harvesting season.

    Of course, many of the various insecticide and herbicide products which are routinely applied to tobacco contain GMOs. As a result, cigarette, cigar and pipe smokers are also getting a large daily dose of genetically modified organisms. Herbicides like Roundup are specifically used as desiccants to dry out the crop before harvest. For that reason the glyphosate-containing herbicide is sprayed much more liberally than usual to maximize the drying action.

    The Presence of So Many Chemicals in Tobacco Turned Cigarettes into Real Cancer Sticks

    “Researchers have found up to 4,000 chemicals and pesticides inside cigarettes. Also, new studies show that up to 90% of tobaccos in US are being genetically modified … farmers are spraying ten times more Roundup and other chemicals on the tobacco plants to kill the bugs and the weeds.”

    Perhaps the most unacknowledged consequence of this ongoing predicament concerns the harm caused by second-hand smoke. When an innocent bystander is forced into the situation of passive smoking, they are inhaling many noxious chemicals without their consent.

    There is a relatively unknown but quite serious problem with environmental tobacco smoke which concerns the physiology of every human being. When inhaled through the nose, tobacco smoke crosses over the area around the olfactory nerve. Because the blood-brain barrier surrounding the olfactory nerve is only five cells thick, it falls short of the 8-cell thickness which constitutes a true barrier.

    In each case of breathing in toxic cigarette smoke an individual is vulnerable to many of the aerosolized chemicals going right into the brain. Dementia, especially Alzheimer’s disease, has often been linked to lifelong smoking. The heavy metals in tobacco smoke, once they enter the brain, will often stay there for a lifetime. Unless aggressive detoxification programs are engaged, dementia is not uncommon for heavy smokers.

    Everyone knows that cigarettes cause cancer and emphysema, but very few know the actual content of tobacco.

    Herein lies the real problem with ingredient labeling requirements on all tobacco products. Were the actual ingredients listed on the packaging, the consumer would be able to make an informed decision about buying the tobacco product. More importantly, those who live with smokers could then provide (or not provide) informed consent to smoking in the residence. Certainly the more comprehensive and accurate the ingredient disclosure, the more likely victims of passive smoking would avoid being physically assaulted.

    Nicotine Addiction is One of the Most Difficult to Overcome

    Because nicotine is such an addictive drug, it literally overwhelms an individual’s ability to make good judgments about their health. Nicotine is also found in the nightshade family of plants which are well known to contain powerful alkaloids.

    Nicotine is a potent parasympathomimetic alkaloid found in the nightshade family of plants (Solanaceae) and a stimulant drug.

    It appears that the first tobacco companies which manufactured cigarettes were fully aware of how addictive nicotine is. They also added other chemicals which enhanced the addictive quality even further. The same folks who are 3 pack-a-day smokers really have no idea what they’re putting between their lips. Every time someone who smokes lights up, they are not only putting themselves at great risk, they’re also endangering their family and friends with dangerous airborne chemical cocktails.
    (Article from Robert Harrington)

  • Aromatherapy for Insomnia and Difficulty Sleeping

    Aromatherapy for InsomniaInsomnia can impact our well being and the quality of our lives. The frustration of not being able to get a good night’s sleep can make the situation worse. Hectic lifestyles, stress, depression, physical illness and working unusual schedules can all be root causes for insomnia.

    Aromatherapy cannot cure insomnia or its root cause, but using calming and relaxing essential oils before your intended bedtime can potentially help you fall asleep faster and stay asleep until your intended wake-up time. Of course, if you have an ongoing, serious sleep disorder, you should see your health professional to discuss your situation and gain treatment for the root cause of your insomnia.

    If you suffer from occasional insomnia or sleep disturbances and want to try ideas that may help you fall asleep faster, consider the following tips:

    Aromatic Cotton Ball by Bedside: Add a drop of Roman Chamomile Oil or Lavender Oil to a tissue or cotton ball and place that near your pillow at bedtime. Roman Chamomile Oil is considered a natural sedative. Another essential oil that possesses sedating properties is Clary Sage. AromaWeb’s Recipe Box contains an Insomnia Recipe that you might want to try.

    Bed Linen Spray: Create a calming bed linen spray and lightly spray your sheets before bedtime.

    Bathtime: Bathing is a wonderful way to relax, but avoid taking a bath immediately before bedtime. Hot water can increase your circulation and make it hard to fall asleep. Instead, plan to finish your bathing ritual about an hour before bed. While bathing, add a drop or two of Roman Chamomile or Lavender to your bathwater. For a moisturizing and more aromatic experience, try AromaWeb’s Bath Oil recipe. You can use this basic recipe and adapt it using your calming oils of choice. AromaWeb’s Aromatherapy Baths article provides additional information regarding aromatic bathing.

    The minerals in natural salts, especially Dead Sea salts, help to relax muscles which in turn can help you to relax overall. AromaWeb’s offers a Bath Salts recipe that teaches you how to naturally fragrance your chosen bath salts with essential oils. Be sure to select essential oils that are calming and safe for your skin.

    Massage: Like bathing, massage is stimulating to your circulation and should generally be avoided immediately before bedtime. Prior to bedtime, however, try gently massaging your feet and legs with a calming massage oil or lotion.

    Teatime: Borrowed from the field of herbalism, herbal teas using botanicals that have a natural sedative effect can be both soothing and relaxing before bedtime. Try natural chamomile tea. Teas made from passion flower and valerian are also considered to be very relaxing and help to encourage sleep, but do not have the familiar and pleasant flavor that chamomile tea offers.

    Avoid Stimulating Essential Oils Before Bedtime: Some essential oils can be particularly energizing and stimulating (i.e. cypress, rosemary, grapefruit, lemon, peppermint). Avoid using these oils and products containing them before bed or they may make your insomnia worse.

    The safest and most recommended course of action that you can take is to seek out the in-person guidance of a qualified aromatherapy practitioner in your area. Your particular health situation and the root cause of your insomnia can make a difference in the most suitable recommendations for you. A qualified practitioner should conduct a case history on you and guide you based on your personal background and recommend blends suitable for you and discuss suitable dosages and methods of administration.

    Other naturally based or simple ideas for helping ease sleeplessness include the following:

    Exercise Regularly: Exercising right before bed isn’t a good idea, but establishing a regular exercise routine can help ease stress, eliminate toxins from your system, improve your overall health and help you to sleep better at bedtime. Of course, the disclaimer has to be mentioned that you should talk to your doctor before starting a new health or exercise program.

    Avoid Eating Before Bedtime: Unless you have diabetes or a health issue that may require you to eat right before bedtime, avoid doing so. Carbohydrates, spicy foods and foodstuffs with caffeine are especially prone to making it hard to fall asleep easily.

    Avoid Stressful Activities and Situations Before Bedtime: Whenever possible, spend the last hour before bedtime unwinding and doing something that you find relaxing. If scary movies or tv shows gets your adrenaline racing, consider watching comedies instead. Right before bed also isn’t the ideal time to finally work on your finances or call that relative who always upsets you.

    Tuning Out Noise: If a root cause of your insomnia is due to noise or distractions, try masking the noise by playing soothing music, using a natural noise machine (the kind that plays soothing natural sounds such as ocean waves or rain) or using ear plugs. These ideas should only be tried if you are in a sleeping situation in which you don’t have to worry about masking out all noises.

    Tuning Out Light: If lights make it hard for you to fall asleep or stay asleep, make sure that your window treatments mask out all light, especially if your schedule requires you to sleep at times when it is light out. Eye masks are also available that filter out light. Some work better than others, so try them on first to ensure a good fit.

  • Les effets néfastes des écrans électroniques

    Passer seulement deux heures à fixer un moniteur d’ordinateur ou tout autre écran électronique dont nous sommes envahis aujourd’hui, est suffisant pour rendre à 60% votre vision floue!

    Ce sont les conclusions de l’association américaine d’optométristes.

    Pour favoriser une vision claire et reposer les yeux, les médecins optométristes recommandent une technique appelée « le palming ». Cette technique avait été suggérée, il y a bien des années déjà, par le Dr Bates un grand spécialiste de la vision.

    Le grand et regretté naturopathe André Passebecq enseignait cette méthode Bates lors de ses stages et formations en santé naturelle.

    Voici cette technique tel qu’André Passebecq la décrivait dans son ouvrage: La santé de vos yeux.

    « Cette technique est un des meilleurs moyens pour reposer les yeux. Son nom, palming, provient du mot français paume (de la main) auquel on a recourt pour reposer les yeux. »

    Pour pratiquer cette technique très simple il suffit de s’assoir commodément et couvrir les yeux avec les mains. Le visage reposera sur la partie charnue des paumes, qui forment coupe au-dessus des yeux. Les doigts barrent le front obliquement. Les coudes reposent sur la poitrine ou, mieux sur un coussin ou une table.

    Aucun rayon lumineux ne doit arriver jusqu’à l’œil: s’en assurer en soulevant les paupières. refermer alors les paupières, mais sans contraction.

    Rester ainsi quelques minutes. On doit éprouver une sensation de détente totale et de bien-être. progressivement, doivent s’estomper toutes les sensations visuelles: phosphènes, taches, etc. habituelles lors des premiers essais.

    Lorsque plus aucune couleur ou effet visuel ne sera plus perçu, on aura atteint la détente complète des yeux.

    Il est important de s’assurer de ne ressentir aucune tension dans la nuque et que les paumes n’exercent aucune pression sur les globes oculaires. La respiration ne doit pas être entravée par des vêtements serrés ou par une position incorrecte.

    Pratiquez régulièrement cette technique pour le plus grand bien de votre vision.